11.09.10

Planche 18 et Thomas Edison

On trouve sur cette planche, l'illustration que j'ai placée sur le bandeau supérieur de ce blog. Il s'agit d'une représentation de Thomas Edison, l'inventeur aux 2000 brevets.
Je ne pouvais pas parler de cinéma muet sans parler d'Edison, le créateur du télégraphe, du téléscripteur, du phonographe, de l'ampoule électrique, de la chaise électrique (gloups), du kinétographe (pour enregistrer les films sur pellicule) et du kinétoscope ( pour visualiser les films)..

edison

Thomas Edison, en homme d'affaire avisé et sans scrupules lance vers 1897, ce que l'on va appeler "la guerre des brevets".
A l'aide d'un cohorte d'avocats et d'hommes de main, il va pourchasser et poursuivre en justice ses concurrents pour être assuré d'avoir le monopole de la production et de la diffusion des films cinématographiques. Il crée en 1908, la Motion Picture Patents Company pour pouvoir taxer les exploitants du cinéma. Mais les producteurs indépendants se rebellent et finissent par s'exiler en Californie pour échapper au trust.

Passons maintenant à la planche 18 ou l'on voit Billy bitzer, le cameraman de Griffith, faire un cours technique à la fille de De Longpré. Il lui parle notamment de Thomas Edison. Cette jeune fille est le point central de ce récit. C'est sa naïveté et sa curiosité qui rythment toute cette histoire.
0
0

Holly18_dessin
0
0
Holly18_trames
0
0
Holly18_color